L'Art déco à Reims

1216002291 - Ville d'art et d'histoire ,  Art nouveau of art deco in Reims
Droits gérés
  • Reims présente l'exemple le plus important de France d'une ville complète à l'architecture des années 1920. Ville la plus détruite par la Première Guerre mondiale parmi les grandes villes de France, atteint logiquement le premier rang pour le nombre de permis de construire déposés entre 1920 et 1930 avec un total de 6 500. En 1922 comme en 1923, ce nombre dépasse celui de Paris ! Détruite à 80%, Reims connaît donc une phase intense de reconstruction pendant les années 1920.

    Dans un contexte de gestion individuelle des indemnités par les particuliers sans que la puissance publique - Etat, collectivités locales - n'intervienne dans leurs choix, Reims est reconstruite avec une très grande diversité architecturale. Le centre-ville de Reims, particulièrement bombardé, comme ses faubourgs offrent ainsi un panorama des principaux courants architecturaux des années 1920 en France.
    Nettement délimité dans le temps, l'Art déco est le reflet d'une époque, l'entre-deux-guerres, marquée par de profonds et rapides bouleversements.

    Ce style typiquement français succède à l'exubérance de l'Art nouveau qui était avant tout ornemental. Au contraire, l'Art déco revient à la pureté des formes et se veut à la fois géométrique et décoratif.
    Les principales caractéristiques du style Art déco pour les façades sont des caractères géométriques affirmés : octogones allongés, verticaux ou horizontaux pour de petites ouvertures ou sur les ferronneries, pans coupés à 45° dans les baies, baies en plein cintre, serliennes... Le chapiteau et les volutes ioniques utilisés en abondance dans l'architecture classique et à la fin du XIXe siècle dans l'encadrement des fenêtres de combles, reviennent sous forme stylisée dans les décors de façade et les ferronneries. La pergola, réapparue au début du siècle pour les roseraies, va se développer tant dans les jardins ou les cours que sur les terrasses, dans les étages ou sur les toits. La rose, apparue dans la décoration architecturale avant-guerre, se développe également, ainsi que d'autres motifs végétaux : corbeilles de fleurs, de fruits, déclinées en mosaïques, en bas-reliefs ou en ferronneries, souvent simplifiées jusqu'à l'abstraction dans ces dernières.

    Parmi les édifices significatifs de l'époque des années 1920 à Reims, citons la bibliothèque Carnegie, l'église Saint-Nicaise, l'Opéra pour sa décoration intérieure, la Villa Douce (Présidence de l'Université). Mentionnons également le cours Jean-Baptiste Langlet (situé dans l'axe de la tour Nord de la cathédrale et offrant un catalogue très varié du type des constructions des années 1920), les grands magasins, les hôpitaux et une douzaine de cités-jardins.

    L'Office de tourisme propose un circuit audioguidé sur le thème de l'Art déco (voir rubrique "Nos visites guidées et audioguidées").
  • Milieu
    • In het stadscentrum
Beoordeling toevoegen

Schrijf uw beoordeling over L'art Déco À Reims :

  • Verschrikkelijk
  • Slecht
  • Gemiddelde
  • Goed
  • Uitstekend
Er zijn nog geen reacties op L'art Déco À Reims, schrijf als eerste een verlaten !